Office propre du Bienheureux Pierre VIGNE

Prêtre, fondateur

 

 

office pierrevigne

Pierre Vigne est né à Privas le 20 août 1670. Formé par les Sulpiciens au Séminaire de Viviers, il a été ordonné prêtre à Bourg Saint Andéol par l’évêque de Viviers. Après un court ministère paroissial à Saint-Agrève, il entre chez les Lazaristes avec lesquels il se prépare à la vie de missionnaire à l’école de St Vincent de Paul. Il y reste quelques années, puis continue à prêcher des missions selon sa propre méthode de pastorale. Passionné de Jésus Christ mourant sur la Croix et présent dans l’Eucharistie, par amour pour nous, il parcourt le Vivarais et le Dauphiné, surtout les campagnes, en annonçant Jésus-Christ, en érigeant des chemins de Croix. En 1715, il fonde la Congrégation des Sœurs du Saint Sacrement à Boucieu le Roi où il résidait et qui faisait alors partie du diocèse de Valence. Il est mort au cours d’une mission, à Rencurel, dans le Vercors, le 8 juillet 1740. Son corps fut ramené à Boucieu où il repose dans l’église.

Office des Lectures - 2° lecture

extrait des "Heures Nouvelles" de Pierre Vigne  (1737) 1ère partie, p. 155 - 161

Le Christ, l'adorable Soleil

Anges des cieux, venez tous admirer la Bonté de votre Souverain, de votre adorable Soleil et du grand Médiateur entre Dieu et les hommes. Venez l’adorer pour nous sur cet Autel où il vient. Le voilà, tout grand et souverainement parfait qu’il soit, qui vient comme s’anéantir afin d’adorer Dieu son Père. Voici donc le beau mémorial de son sacrifice sur le Calvaire ! Voici qu’on nous annonce cette passion si douloureuse, ce Corps sacré dans cette Hostie et son Sang dans le Calice inséparablement uni à son Corps.  Ô Jésus, jamais je n’oublierai ta passion et ta présence sur cet Autel; je t’aurai toujours gravé dans ma mémoire. “Faites ceci en mémoire de moi…
Ne dois-je pas admirer ton abaissement, Jésus, dans cette Hostie et la grande obéissance que tu as montré jusqu'à la mort de la Croix. Mon esprit et mon cœur te seront bien unis, et je veux toujours t'imiter.

Père éternel, voilà ton propre Fils élevé vers toi. Quand cette Hostie sacrée est élevée, élève aussi nos esprits et nos coeurs vers toi. Fais que toutes nos affections soient vers le lieu où est notre trésor qui n'est autre que toi-même.

Ô Jésus que l’Amour pour notre salut a élevé sur la Croix, demande au Père les grâces qui nous sont nécessaires et que tu connais. C’est maintenant que nous t’adorons, prosternés devant toi. Nos esprits sont plus dans l'humilité que nos corps qui s'abaissent.

Ô Âme de mon Rédempteur, viens et anime la mienne.
Ô Sang précieux, viens me sanctifier.
Ô Aimable Offrande, accepte que je m’unisse à toi afin que ton Père puisse me regarder favorablement.

Avec le secours de ta grâce, Jésus mon Sauveur, jamais je n’oublierai ta bienheureuse Passion, qui est la cause de mon bonheur. Jamais je n’oublierai ta glorieuse Résurrection qui me fortifie dans la foi et dans l’espérance de ressusciter comme toi. Jamais je n’oublierai ton Ascension qui m’a tracé le chemin de mon bonheur. Ton Sacrement me propose ces trois mystères que j’y adore.

De grâce, achève en nous ton grand ouvrage, afin que nous puissions te louer éternellement des dons que tu nous faits et que nous t'offrons.
 

Répons bref :  Cf. Ps. 33 (34), 9a;  Eph. 2,5

R/ Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur.
* Il nous a aimés d'un immense amour.
V/ Le Christ a donné aux hommes le pain des anges.
* Il nous a aimés d'un immense amour.